Donjon de bois : IXème siècle-Xème siècle


Au IXème siècle, les invasions normandes en Poitou justifient l’émergence de mottes féodales. Ces premiers châteaux forts sont constitués d’une modeste tour de bois érigée sur une butte, entourée de palissades en bois et d’un fossé que l’on franchit à l’aide d’un pont amovible.
Cette fameuse tour de bois est un donjon ; véritable place forte à l’intérieur de la place forte, elle représente la dernière retraite en cas d’attaque pour le seigneur et ses vassaux.

Un exemple de motte primitive
motte castrale bois


Un exemple de motte vers le X
ème siècle

Motte 2 copy


Une grande salle au premier étage, desservie par une échelle extérieure, accueille le seigneur et sa famille.
Le rez-de-chaussée est un cellier destiné à la conservation des provisions.

Dominant les frontières du Poitou, situé sur une légère éminence et aux abords d’une importante voie de communication, le site de Jouhé est choisi pour ses fonctions stratégiques et défensives. C’est donc probablement entre le IX
ème et le XIIème siècle que naît le fief médiéval de Jouhé.

La motte féodale est constituée de deux cours, l’une enfermant le donjon et réservée à l’usage seigneurial et l’autre formée par la basse-cour. L’enceinte castrale, dotée ou non de tour, protège cet ensemble.

La motte féodale est malheureusement extrêmement vulnérable, le bois ne résistant pas au feu.